Les Explorateurs, chasseurs de plantes en Chine

Index de l'article

chasplantessepiatrans

Le Circuit des Explorateurs

aux Jardins du Loriot

Introduction les chasseurs de plantes en Chine

Le  parc floral anglo-chinois Les Jardins du Loriot est orné  de  nombreuses plantes qui viennent de Chine et du Japon. Elles offrent une palette de couleurs et de formes tout au long de l'année : camélias d'automne, camélias d'hiver et de  printemps, rhododendrons, primevères, deutzias, cornouillers, roses, hortensias, érables... Cette richesse botanique nous la devons aux pépinièristes spécialisés à l'affût des découvertes réalisées par de grands explorateurs, qui au risque de leur vie, ont collecté en Asie de magnifiques plantes jusqu'alors inconnues.

Nous vous invitons à partager l'aventure de quelques explorateurs botanistes sur un circuit parmi  huit massifs de plantes signalés par des balises chinoises en forme de moulins à prière. Ces balises vont vous permettre de découvrir la vie de ces explorateurs, avec des illustrations et d'avoir une idée concrète d'une partie des plantes qu'ils ont introduites en Occident.

Parmi les plus célébres explorateurs-botanistes qui ont oeuvrés de 1870 à 1950 , nous avons retenu  quatre français et quatre anglo-saxons.

Les quatre Français sont tous missionnaires en poste en Chine : Père David (le découvreur du grand panda), Père Delavay, Père Farges et Père Soulié . Leur vie édifiante nous ouvre la porte  de véritables paradis floraux situés sur les pentes de l'himalaya, notamment aux  Marches du Tibet. Il ont découvert des univers floraux prodigieux. Leur oeuvre de pionniers a fait le bonheur de grands scientifiques et  pépinièristes français. Nous avons voulu redonner la place qu'ils méritent dans nos jardins. Souvent moins bien connus que les plantes qu'ils ont contribué à populariser dans nos jardins ces intrépides missionnaires, ont contribué a rendre toujours plus admirables les jardins "à l'anglaise", au plus près de la nature.     Parmi les aventuriers anglo-saxons, nous avons fait le choix de créer quatre autres massifs pour honorer également Frank Nicholas Meyer, Reginald Farrer, Georges Forrest et le dernier de cette lignée de baroudeurs : Frank Kingdon Ward.